Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Créateurs

Andrée-Anne Gratton (auteure)

Native de Montréal, la carrière d’Andrée-Anne Gratton débute lorsqu’elle remporte le premier prix au concours littéraire de la revue Lurelu en 1995. Avec plus de 30 romans et albums à son actif, l’auteure s’adresse aux enfants de 3 à 13 ans. Lorsqu’elle n’écrit pas, elle rencontre les jeunes dans les écoles et les bibliothèques. Elle travaille aussi comme directrice littéraire, rédactrice et réviseure.

Andrée-Anne Gratton a été finaliste au Prix du Gouverneur général en 1999, catégorie littérature jeunesse, pour Le message du biscuit chinois, premier volet de la série Hugo publiée aux Éditions du Boréal. En 2002, c’est au tour de son album Alexis, chevalier des nuits, publié aux 400 coups, d’être en lice pour le Prix du livre M. Christie, catégorie 0-7 ans.

Extrait

Ontoulu ne mangent pas les livres (Les)
Andrée-Anne Gratton - Ill. : Céline Malépart - Les 400 coups - Coll. «Grimace» - 2006 - 32 p. - 12,95 $ - ISBN : 2-89540-260-4

Andrée-Anne Gratton a choisi:

Papa Ontoulu est vite guéri. Aussitôt remis sur pied, il s’installe près de Lulu, un livre grand ouvert sur les genoux, et se met à lire :

— Il était une fois de vilains pirates qui volèrent un trésor et allèrent le cacher sur la planète Mars…

À ces mots, Lulu va chercher des livres bien rangés dans le salon et commence à les empiler.

— Je vais construire le plus long escalier au monde et j’irai reprendre le trésor aux pirates sur la planète Mars.

Cette fois-ci, papa Ontoulu ne dispute pas Lulu.

Pendant que son papa l’aide à construire l’escalier, Lulu se dit :
« Je sais maintenant à quoi servent les livres ! À guérir les papas malades, à jouer au clown rigolo, à aller sur d’autres planètes et à faire de beaux dodos. »

Tout en empilant les livres, papa Ontoulu se dit : « Je sais maintenant que les plus beaux trésors du monde se trouvent dans la tête de Lulu. Des trésors d’images, d’idées et de merveilleuses histoires inventées. »

Andrée-Anne Gratton commente:

L’écriture de cet album m’a amenée à m’interroger sur la place qu’occupent les livres dans nos vies et nos maisons. Est-ce qu’on les considère comme des trésors, comme le font les parents Ontoulu? Est-ce qu’on les rend accessibles aux enfants? Qu’est-ce qui est le plus important : l’objet livre ou la découverte que peut faire l’enfant?  Car avant d’être personnages et histoires, le livre est d’abord un objet pour le bébé qui en prend un pour la première fois dans ses mains. Laissons-le l’abîmer, il découvre le plaisir de tenir un livre…


Tous droits réservés © 2004, Communication-Jeunesse. www.communication-jeunesse.qc.ca