Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Créateurs

Carole Tremblay (auteure, traductrice)

Photo: Louise Oligny
Carole Tremblay est née à Montréal, au Québec, en 1959. Son baccalauréat en art dramatique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) l’a amenée à exercer différents métiers : comédienne, libraire et aide-bibliothécaire. C’est en travaillant dans les bibliothèques de la Ville de Montréal qu’elle a commencé à s’intéresser à la littérature jeunesse.

Elle écrit d’abord des pièces de théâtre: des comédies de situation présentées dans les théâtres d'été du Québec. Depuis elle a signé plus d’une trentaine de romans et d’albums pour le jeune public. Carole Tremblay est connue et très aimée des tout-petits. Ses romans ont d’ailleurs plusieurs fois figuré au Palmarès Communication-Jeunesse des livres préférés des jeunes. Son premier livre, La douce revanche de Mme Thibodeau, un roman pour adolescents, est paru dans la collection Page blanche des éditions Gallimard en 1992. Carole Tremblay met aussi ses talents d’auteur au service de diverses émissions télévisuelles pour enfants. Elle collabore au journal Le Devoir à titre de critique de littérature jeunesse. Depuis quelques années, elle travaille comme adjointe à l’édition, d’abord aux éditions Imagine, puis chez Dominique et compagnie.

Son ouvrage Cruelle Cruellina (Les 400 coups - 1995) s'est retrouvé en tête du Palmarès Communication-Jeunesse des livres préférés des jeunes en 1996-1997. Elle y a aussi été finaliste en 1999-2000 pour Marie-Baba et les 40 rameurs (Dominique et compagnie - 1998). Et enfin, Carole Tremblay a été finaliste à deux reprises au Prix du livre M. Christie : en 1998 pour Roméo, le rat romantique (Dominique et compagnie- 1997) et en 2001 pour La Véridique Histoire de Destructotor paru chez le même éditeur en 2000. Bonne nuit, Gabou! (Les 400 coups - 2003) s’est aussi retrouvé en tête du Palmarès Communication-Jeunesse des livres préférés des jeunes, en 2004-2005 et Une terrifiante histoire de coeur en 2009.

Extrait

Fugue de Hugues (La)
Carole Tremblay - Ill. : Jean Morin - Soulières éditeur - Coll. «Chat de gouttière » - 2006 - 144 p. - 9,95 $ - ISBN : 2-89607-037-0

Carole Tremblay a choisi:

— Vlan !
Hugues claque la porte d’entrée avec fracas. Il est tellement furieux que les oreilles lui chauffent. Si c’est comme ça que ses parents le traitent, ils ne le reverront plus de sitôt.
A-t-on idée d’interdire à un enfant de mentir ? Comment peut-il développer son imagination s’il ne peut même pas exagérer un peu ? Non. Cela ne peut plus durer. C’est décidé, il va fuguer. Partir loin. Ne plus jamais revenir.
Hugues descend d’un pas ferme les quelques marches qui mènent du balcon au trottoir. Il se retourne et regarde la fenêtre du salon avec défi.
« Adieu, parents ingrats. Je reviendrai quand je serai riche et célèbre. D’ici là, tâchez de ne pas mourir d’ennui sans moi. »
Hugues devra penser à leur envoyer une photo récente pour qu’ils puissent verser des larmes en la regardant. L’image de ses parents fixant sa photo, les yeux rougis, une montagne de mouchoirs usagés entre eux, le ravigote.
« Ça leur apprendra, pense Hugues. S’ils s’imaginent que je vais les laisser ruiner ma carrière comme ça, eh bien, ils se trompent ! »
Quand il va être grand, Hugues va être inventeur-créateur de jeux vidéos super-top-niveau. Il va gagner de nombreux prix et des tonnes d’argent. Mais pour devenir le meilleur, il a besoin de faire travailler son imagination. Pourquoi ses parents ne veulent-ils pas comprendre ça ? Les athlètes s’entraînent dès leur plus jeune âge et tout le monde trouve ça normal. Pourquoi pas les inventeurs-créateurs ?

Carole Tremblay commente:

Peut-être que si je prends autant de plaisir à inventer des histoires, c’est que, dans la vie, j’ai toujours été incapable de mentir. L’écriture de fiction me permet de trafiquer la réalité autant que je veux, sans aucun remords. C’est une liberté extraordinaire quand on y pense.


Tous droits réservés © 2004, Communication-Jeunesse. www.communication-jeunesse.qc.ca