Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Répertoires > Créateurs

Mireille Messier (auteure, traductrice)

Mireille Messier est née à Montréal en 1971. Elle grandit à Ottawa et fait des études en théâtre et en radiodiffusion pour ensuite s’installer à Toronto et travailler en télévision à titre d’animatrice et de réalisatrice. Rien ne prédestinait Mireille Messier à devenir auteure jeunesse, sauf, peut-être, un amour intarissable des livres et de la bédé. Son entrée dans le milieu littéraire s’est fait petit à petit. Tout d'abord comme rédactrice de scénarios pour des séries télévisées jeunesse, puis pour des revues, des agences publicitaires et, finalement, comme auteure.

Depuis la parution de son premier livre en 1999, Mireille a publié une douzaine d’ouvrages jeunesse. Les romans de sa série « Les aventures de Viviane et Simon » (Les Éditions du Vermillon) sont au curriculum de plusieurs écoles des conseils scolaire de l’Ontario.  En 2010, son roman pour adolescents Tous les œufs dans le même panier (CFORP) est finaliste pour le Prix Tamarack de l’Ontario Librarians Association.

Extrait

Chapeau Charlotte!
Mireille Messier - Ill. : Benoît Laverdière - Éditions de la Bagnole - Coll. «Klaxon» - 2010 - 24 p. - 12,95 $ - ISBN : 978-2-923342-44-3 (S) 978-2-89714-023-6 (R)

Mireille Messier a choisi:

-    Qu’est-ce que tu fabriques aujourd’hui? demande Charlotte à sa grand-mère.
-    Une charlotte en dentelle, lui répond-elle fièrement.
-    Une MOI en dentelle! s’exclame Charlotte, ravie.
-    Pas tout à fait, explique Mamie Bibi. Une charlotte c’est aussi le nom d’un chapeau.
Charlotte éclate de rire :
-    J’ai le même nom qu’un chapeau? Comme c’est rigolo! Il sert à quoi, le chapeau qui s’appelle une charlotte? Est-ce qu’il protège contre les ouragans? Les tempêtes de neige? Les morsures de chauve-souris?

Mireille Messier commente:

Cet extrait de Chapeau Charlotte! me fait toujours sourire. Il dévoile bien la curiosité et l’exubérance de mon personnage. Quand j’ai découvert que ma fille (qui se nomme elle aussi Charlotte!) portait le même prénom qu’une sorte de chapeau j’ai moi aussi trouvé ça très rigolo. Et, comme la Charlotte de l’histoire, j’ai été un peu déçue lorsque j’ai appris qu’une charlotte était un bonnet d’intérieur.  Il me fallait donc régler ça sur papier!
Une grande majorité des idées pour mes histoires proviennent de mon quotidien. À tout moment, je sors mon carnet de notes et j’y griffonne une phrase entendue à l’épicerie,  un pincement de cœur ressenti dans la salle d’attente à la clinique,  une perle dite par mes filles… Tout pour moi peu devenir l’étincelle qui m’inspirera ma prochaine histoire!