Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Répertoires > Créateurs

Jeanne d'Arc Whitt (auteure)

Jeanne d’Arc Whitt est née à Québec en 1983. Dès l’enfance, elle est attirée par la littérature jeunesse et séduite par l’imaginaire. C’est ainsi que lui vient tout naturellement la décision de devenir auteure.

Cependant, les cours de littérature tout comme les romans pour adultes lui semblent éloignés de ce qu’elle cherche à créer. Ainsi, après des études en arts et lettres – option langues au Collège François-Xavier-Garneau, elle complète un baccalauréat en histoire de même qu’un microprogramme en langue japonaise à l’Université Laval.

En 2010, les Éditions Jets d’Encre publient son premier livre, un conte philosophique intitulé Forêt, Neige et Vent‑Sans‑Nom. En 2013 paraît un roman féérique, La Fée Taquine. En plus d’écrire et d’illustrer ces deux livres destinés à des lecteurs de onze ans et plus, elle crée également des illustrations pour le recueil de poésie pour adultes Visitations écrit par son père, John Hart Whitt. 

Extrait

Fée Taquine (La)
Jeanne d'Arc Whitt - Jets d'encre - 2013 - 256 p. - 26,00 $ - ISBN : 978-2-35485-354-9

Jeanne d’Arc Whitt a choisi:

Sans réfléchir, elle cria :
« Souvenez-vous! Je ne sais pas d’où vous venez, mais là-bas il y avait sûrement de l’eau comme celle qui coule des Mille Sources, et du soleil qui chauffait doucement, et des jours différents des autres parce que le vent portait une odeur de printemps. Il y avait sûrement des choses que vous vouliez faire, des rêves qui habitaient vos cœurs, des étoiles qui brillaient au ciel comme une invitation au voyage. Il y avait même le froid, la faim, la douleur, le chagrin. Il y avait de la vie et de la mort. Il y avait des fleurs comme celle dans ma main, mais des fleurs vivantes où coulait la sève, et des pétales fanés sur le sol.»


Jeanne d'Arc Whitt commente:

Bien que la jeune princesse Pensée joue un rôle plutôt secondaire dans La Fée Taquine, son appel passionné pour ramener à ses interlocuteurs leur mémoire perdue ne manque jamais de me toucher. D’aspect tranquille, morne, trop sage, cette petite fille paraît vide au premier abord, mais son âme n’en brûle que plus intensément, et il est intéressant de constater son évolution au fil du récit.

Tout comme Pensée s’efforce de faire renaître les souvenirs,
La Fée Taquine est un livre qui tente de réveiller le bonheur chez celui qui le lit. En même temps que ses personnages s’attardent sur l’émerveillement du monde qui les entoure et réapprennent à rire, je souhaite qu’il en soit de même pour le lecteur. Car lui aussi possède des souvenirs enfouis, qui ne demandent qu’à faire battre son cœur à nouveau…