Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Répertoires > Créateurs

Diane Carmel Léger (auteure)

Diane Carmel Léger est née en 1957 et a grandi au pied de la butte à Pétard dans le village de Memramcook au Nouveau-Brunswick. Elle a enseigné quelques années dans sa province natale et pendant vingt ans, dans l’île de Vancouver, où le mal du pays la poussa à écrire.

Elle a écrit plusieurs livres pour jeunes en français et en anglais. Son premier roman, La butte à Pétard publié en 1989, est un roman à succès et un classique de la littérature jeunesse en Acadie. L’édition augmentée est lauréate du Prix Hackmatack 2006. Son best-seller canadien, Maxine’s Tree, est récipiendaire du Canadian Children’s Book Centre Choice Award 1991. Quatre de ses livres sont des finalistes du Prix France-Acadie, dont la première édition de La butte à Pétard, qui obtint une mention spéciale en 1990. Son roman illustré La patate cadeau ou la vraie histoire de la poutine râpée est finaliste pour le prix Tamarac 2015 en Ontario et le Prix Hackmatack 2016 en Atlantique.

Depuis 1991, elle fait des tournées au Canada et aux États-Unis pour présenter ses romans historiques et ses albums inspirés d’expériences personnelles, telles que participer à la sauvegarde de la plus haute épinette Sitka au monde.

Extrait

Patate cadeau ou la vraie histoire de la poutine râpée (La)
Diane Carmel Léger - Ill. : Tamara Thiébaux-Heikalo - Bouton d'or Acadie - 2014 - 80 p. - 12,95 $ - ISBN : 978-2-89682-028-3

Diane Carmel Léger a choisi :

Christian prend le sachet, l’ouvre, le renifle et sourit.
   – Ça sent bon.
   – Goûtes-y. C’est du sucre d’érable.
   Le jeune Allemand hésite.
   – Tu te méfies de moi, hein? Regarde...
   L’Acadien prend un morceau de sucre et le mange.
   – Tu vois?
   Aussitôt que Christian referme sa bouche sur le bout de sucre, il écarquille les
yeux puis mâche goulûment. Il lèche ses lèvres avec plaisir.
   – Köstlich, dit-il.
   – C’est fait avec du sirop d’érable. Moi, je suis fou de la douceur. Ma femme a pour son dire que si je pouvais, je mettrais du sucre sur tout ce que je mange. C’est quasiment vrai. Garde ce sac pour toi et ta famille. Je peux vous apprendre comment en faire. Inquiète-toi point, le printemps s’en vient à grands pas. Un beau gros jardin, ça va vous engraisser comme il faut.
   – Ma mère dit que nos patates à planter sont pourries.
   – Oh! Ça, c’est de valeur. Je reviendrai avec des patates à germons. Elles vont
bien pousser. Vous aurez des patates en masse et des grosses bedaines comme la mienne.

   L’Acadien rit de bon coeur en se frottant le ventre. Tout à coup… crac! une branche casse derrière lui et force l’Acadien à se retourner. Il fait face à la pointe d’un mousquet braqué droit sur lui.
   – Nein! s’écrie Christian.

    

Diane Carmel Léger commente :

J’ai choisi cet extrait pour montrer la méfiance initiale entre une famille allemande et une famille acadienne du 18e siècle. Mais la suite de cette histoire contient une surprise dont on parle encore aujourd’hui et montre pourquoi je pense que la poutine râpée est un symbole de paix.