Communication-Jeunesse
Vous êtes ici  : Accueil > Répertoires > Créateurs

Michèle Marineau (auteure, traductrice)

Photo: Martine Doyon
Michèle Marineau est née à Montréal en 1955. Après des études qui lui ont fait toucher à la médecine, à l’histoire de l’art et à la traduction, elle a travaillé une dizaine d’années comme réviseure pigiste avant d’amorcer une double carrière de traductrice et d’auteure pour la jeunesse.

Son premier roman, Cassiopée – L’été polonais, lui a valu en 1988 le Prix du Gouverneur général dans la catégorie « Littérature de jeunesse (texte) » et la première place au palmarès de Communication Jeunesse. Un autre de ses romans, La Route de Chlifa, lui a permis de remporter un deuxième Prix du Gouverneur général, ainsi que le Prix Brive-Montréal du livre pour l’adolescence et le Prix Alvine-Bélisle. Ces deux romans ont été traduits dans plusieurs langues et ils connaissent aussi du succès auprès des jeunes d’autres pays. En effet, il y a eu quelques réimpressions de l’édition catalane de Cassiopée, l’édition française de Cassiopée a obtenu le Prix les collèges de Martigues 1999, La Route de Chlifa a remporté le Prix Ado-lisant 1999, organisé par les bibliothèques de Woluwe-Saint-Pierre, en Belgique. Tandis que Rouge poison a obtenu le Prix du livre M. Christie 2001 dans la catégorie 12-16 ans, Marion et le Nouveau Monde a obtenu le Prix Québec/Wallonie-Bruxelles en 2003 et l’album Barbouillette!, illustré par Manon Gauthier, a été finaliste au Prix des libraires 2012, dans la catégorie jeunesse.

Comme traductrice, Michèle Marineau a été finaliste pour le prix John-Glassco et finaliste à trois reprises pour le Prix du Gouverneur général dans la catégorie « Traduction ». Sa traduction Le village aux infinis sourires apparaît sur la liste d’honneur 2002 du International Board of Books for Young People (IBBY).

Depuis plus de vingt-cinq ans, Michèle Marineau rencontre les jeunes lecteurs dans des bibliothèques ou des écoles, tant au Québec et dans le reste du Canada qu’à l’étranger (France et Belgique).

Michèle Marineau est membre de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ) et de Communication Jeunesse.


Livres primés

Cassiopée — L’été polonais, Québec Amérique jeunesse, coll. Titan, 1988, 195 p.
    Prix du Gouverneur général 1988 (catégorie « Littérature de jeunesse – texte »)
    Première place au palmarès du club de lecture Livromanie (Communication Jeunesse)
    Traduit en suédois, en espagnol, en catalan et en basque
    Publié en France, chez Hachette, dans la collection Livre de poche, en 1998
    (l’édition française a obtenu le Prix des Collèges de Martigues 1999)

La route de Chlifa, Québec Amérique jeunesse, coll. Titan, 1992, 246 p.
    Prix du Gouverneur général 1993 (catégorie « Littérature de jeunesse – texte »)
    Prix Brive-Montréal du livre pour l’adolescence, 1993
    Prix Alvine-Bélisle, 1993
    Prix Ado-lisant 1999 (Belgique)
    Finaliste au Prix du livre M. Christie
    Finaliste au Prix Québec-Wallonie-Bruxelles
    Traduit en anglais (The Road to Chlifa, Red Deer Press, Calgary, 1995), en danois et en néerlandais
    Publié en France, chez Pocket Jeunesse, en 2009

Les vélos n’ont pas d’états d’âme, Québec Amérique jeunesse, coll. Titan, 1998, 188 p.
    Mention spéciale du jury, Prix Alvine-Bélisle 1999   
    Traduit en anglais (Lean Mean Machines, Red Deer Press, Calgary, 2000)
    Lean Mean Machines apparaît au palmarès 2001 du Canadian Children’s Book Centre

Rouge poison, Québec Amérique jeunesse, coll. Titan, 2000, 342 p.
    Prix du livre M. Christie 2000
    Palmarès Communication Jeunesse des livres préférés des jeunes

Marion et le Nouveau Monde, Dominique et compagnie, 2002, 80 p.
    Prix Québec/Wallonie-Bruxelles 2003

Cassiopée, Québec Amérique, coll. Compact, 2002, 277 p.
    Première place au palmarès de Communication Jeunesse 2003-2004 (catégorie 12-17 ans)

Barbouillette!, Québec Amérique, album illustré par Manon Gauthier, 2011, 40 p.
    Finaliste au prix des libraires 2012, catégorie jeunesse


*Michèle Marineau est également inscrite au Répertoire des animateurs.

Extrait

Marion et le nouveau monde
Michèle Marineau - Ill. : Christine Delezenne - Dominique et compagnie - Coll. «Roman vert» - 2002 - 80 p. - 8,95 $ - ISBN : 2-89512-240-7

Michèle Marineau a choisi:

« Je ne veux pas », a crié Marion en apprenant la nouvelle.
« Je ne veux pas », a-t-elle répété à Léa quand elle lui a téléphoné tout de suite après le souper.
« Je ne veux pas, redit-elle dans sa tête des centaines de fois ce soir-là en se tournant et se retournant dans son lit sans trouver le sommeil. Je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas. »
Mais le problème, quand on a neuf ans – et même neuf ans et trois quarts –, c'est qu'on n'a pas le choix : il faut se plier aux décisions de ses parents.

Michèle Marineau commente:

Je trouve que cet extrait montre bien l'un des aspects les plus frustrants de l'enfance : notre impuissance face à certaines décisions prises par les adultes qui nous entourent.