shapes--1
© Kimberly Farmer on Unsplash

TDAH : le bon côté de la médaille

12 novembre 2018

Emmanuel utilise l’histoire de Vincent, le héros de son roman La rage de vivre, pour dédramatiser et vulgariser le Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Il parle des symptômes généralement présents chez les jeunes qui souffrent de TDAH, et comment il s’en est inspiré pour construire la trame narrative de son personnage.

Clientèle visée : jeunes du secondaire (régulier et adaptation scolaire)
Durée : 60 minutes

Rayon d’action : partout au Québec
Courriel : [email protected]

Devenir membre

Pour avoir accès à des exclusivités et des
promotions dans la boutique.