Feuilleter le livre

Quand on était seuls

Réédition. La jeune Nosisim passe sa journée à jardiner avec sa grand-mère Nokom. Elle va oser lui demander pourquoi elle aime autant porter des couleurs vives. À partir de là, la suite du dialogue va permettre à Nokom d’expliquer à sa petite-fille l’histoire de l’éducation des autochtones dans les pensionnats où leurs droits n’étaient pas les mêmes. Son témoignage, doux et éloquent, permet de laisser entendre à la petite Nosisim que l’enfance des aînés de sa famille a été cruelle. [SDM]

Cliquez ici pour consulter la fiche pédagogique de cet ouvrage

Détails

12,95 $

  • Date de publication

    2018
  • Nombre de pages

    30
  • ISBN

    9782896116249

Du même auteur

  • L'ambassadrice de la paix : Thanadelthur
  • L'éclaireur : Tommy Prince
  • La poète : Pauline Johnson
  • Le chef : Mistahimaskwa
  • Le chef : Mistahimaskwa

En chemin vers l’école, Sarah est soulagée de trouver le livre qu’elle avait perdu la veille,…

Cole doit faire un exposé devant sa classe, car il est injustement tenu responsable, à la…

Kathy assiste à une leçon en classe sur la poésie et si elle aime ce qu'elle…

Pamela tombe sur un vétéran en allant récupérer une balle de baseball dans un sentier. L'homme…

En se rendant à l'école, Sarah retrouve le livre qu'elle a perdu la veille, tandis qu'un…

Du même illustrateur

  • Les libellules cerfs-volants = Pimithaagansa
  • Mon amie Agnès

Joe et Cody profitent de l’été pour explorer le monde et se lier d’amitié avec de…

Katherena se sent un peu perdue après avoir quitté le bord de la mer pour la…

Abonnez-vous à notre Infolettre

Pour connaître les projets de CJ et les nouveautés sur le site.